AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Scales and Crossbones

Aller en bas 
AuteurMessage
Wee
Toutou à sa mémère
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 36
Localisation : Caern de Montpellier
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Scales and Crossbones   Ven 5 Oct - 14:53

Suite aux conseils d'un pote que je soupçonne, après le laïus qu'il m'a sorti, d'être à la solde d'une megacorporation dans le secteur du commerce grand-public, je vais me fendre d'un résumé synthèse du "projet".

SCALES AND CROSSBONES

Centré sur une mer des caraïbes alternative, aux alentours du XVIIIème siècle, S&C contera, entre autres, les tribulations de Ryan Destine, une pirate ayant hérité du bateau de son oncle, le célèbre Thomas Destine.

Loin d'être une héroïne irréprochable, le genre de personnage féminin cliché à l'air mystérieux, "douce et forte à la fois", au décolleté plongeant et du genre femme à poigne qui réussi tout, elle aura ses faiblesses et son physique ne sera pas la première chose mise en avant. Je ne tiens pas à donner l’impression de viser les.. prestigieuses… éditions Soleil et Delcourt.

L'univers dans lequel évoluera Ryan ne sera pas une reconstitution historique de l'époque de la flibuste. La piraterie sera traitée de manière romanesque et fantasmée. On verra souvent un contraste entre un équipage de pirates bons-enfants, et d'autres vraiment méchants. Il existera des îles entièrement pirates, des îles habitées par la communauté des vaudous...

Dans Scales and Crossbones, la mer des caraibes est restée magiquement impossible à naviguer pendant des centaines d'années. puis, vers la fin du 17ème siècle, le sortilège a été levé. Ainsi, en ce début de 18ème, les pirates qui avaient eut de l'avance ont pu s'établir et sont une force sur laquelle les autres nations sont obligés de compter.

On pourrait à la rigueur dire que cela sera de la fantasy piratesque, puisqu'il y aura une bonne dose de malédictions vaudous, de fantomes... Pour continuer dans les elements divergeants de la réalité, citons aussi la présence de Théosaures, equivalent de nos dinosaures, et avec lesquels doivent se débrouiller les habitants. Dans la meme idée, précisons que l'empire espagnol sera en fait une double monarchie, entre le roi d'espagne et l'empereur Aztèque, un Théosaure doué d'intelligence. Les aztèques, en effet, n'ont pas été mit à genoux par les espagnols, car ils avaient les moyens de se défendre.

Le format :

J'aimerais me diriger vers des courts épisodes plus ou moins indépendants (comme par exemple le comicbook Usagi Yojimbo). Chaque aventure s'inscrit dans une chronologie cohérente, sans être pour autant un feuilleton. Au fil du temps, entre les aventures en "temps réel", des pans du passé proche de Ryan seront dévoilés, notamment lorsqu'elle rencontrera à nouveau certains des protagonistes de ce passé.

Je vise pas d'albums de 58 pages... Les episodes d'une dizaine de pages c'est très bien.

Les autres personnages :

A coté de Ryan, les second rôles ne seront pas sous-traités. Que cela soit l'amiral Susan Blackthorne, chasseuse de pirates, ou son fils Keith, devenu corsaire, ou encore la plus grande terreur de toute les caraibes, le Capitaine Steam, tous seront développés.

Œuvres auxquelles penser pour se faire une idée de S&C :

Fatalement, on pensera immédiatement à Pirates des Caraibes. Je tiens cependant à bien souligner que d’une part, mon inspiration n’a rien à voir avec les films (j’avais eu l’idée avant que ca ne commence à sortir, si si c’est vrai bouhouhou), et que, de plus, ils sont encore trop réalistes par rapport à ce que je souhaite faire.

S&C se rapprocherait plus du livre de Tim Powers, « On Stranger Tides » (« Sur des mers plus ignorées » en VF), dans son traitement des caraïbes au surnaturel omniprésent et non pas cantonné à quelques phénomènes en rapport avec des légendes pirates.

Et pour ceux qui connaissent les jeux d'aventure Monkey Island, bah je suis fan depuis le 1. S&C n'est pas du tout dans ce genre... délirant, mais mon amour des pirates "colorés "vient définitivement de ce jeu.

L’esprit de S&C sera à la fois bon-enfant, de par l'utilisation des pirates dans une version fantasmée, sans pour autant virer au cartoon pour enfants ou à la BD humoristique : des vilains comme le Capitaine Steam seront traités avec le coté grave qu'ils impliquent.


Dernière édition par le Sam 6 Oct - 0:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amôn
Balle rebondissante
avatar

Nombre de messages : 556
Age : 36
Localisation : Prisonnier dans un corps de chair et de sang
Date d'inscription : 22/11/2006

MessageSujet: Re: Scales and Crossbones   Ven 5 Oct - 15:16

En fait je suis quelqu'un de très visuel quand j'ai lu ta description j'ai déjà des images "possibles" que cela peut donner mais pour que mon imaginaire soit parfaitement en adéquation avec ton délire il me faut une réponse à une question simple :

Quel style graphique souhaites-tu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wee
Toutou à sa mémère
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 36
Localisation : Caern de Montpellier
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Scales and Crossbones   Ven 5 Oct - 15:29

Disons réaliste. Dans le sens pas manga, stylisé, cartoon...

http://kyla79.deviantart.com/

http://katikut.deviantart.com/

http://coda-leia.deviantart.com/

sont d'excellents exemple d'un des styles que j'aimerais beaucoup : ca fait animation occidentale, les proportions et visages sont tout de meme assez realistes.

là je suis au boulot, je peux pas voir ton sujet il est bloqué par le proxy, mais sur ton avatar je discerne un style realiste qui n'est pas pour me déplaire. Dès que je rentre à la maison je regarde ta galerie Very Happy. je suis très excité par ta réponse, je te le confesse. Surtout aussi rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amôn
Balle rebondissante
avatar

Nombre de messages : 556
Age : 36
Localisation : Prisonnier dans un corps de chair et de sang
Date d'inscription : 22/11/2006

MessageSujet: Re: Scales and Crossbones   Ven 5 Oct - 15:53

Ne te base pas sur mon avatar car le dessin n'est pas moi j'avais la flemme d'en faire un alors que ce crquis me plaisait beaucoup.

Je fais un peu de tout de rien et surtout du n'importe quoi (tu verras un apercu avec ma gallerie quand tu y aura acces).

Sinon je sais ce que c'est d'avoir des projets qui avance au coup pa coup et je m'interesse toujours a ce que les autres fond (Khellendros ne me contredira pas) par curiosité, parfois par envie de participer et d'autres fois pour recruter. Souvent les trois en même temps. Je suis un "boulimique" de projet plus je suis débordé plus je kiffe. Et si je peux pas t'aider directement je te donnerais au moins mon avis et mes idées, ce qui d'après ta présentation semble déjà pouvoir te satisfaire pas mal (t'as vu je retiens bien ce qu'on me dit hein?), et c'est cette attitude qui me vaut ce titre de "balle rebondissante" (même si je suis pas le seul à être réactif).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wee
Toutou à sa mémère
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 36
Localisation : Caern de Montpellier
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Scales and Crossbones   Ven 5 Oct - 16:24

Ayé, j'ai vu ta galerie.

Tu saurais dessiner moins déformé ? Parce que j'aime le fait que ton trait, ben il est bien maitrisé.

En fait, un style possible que j'ai en tete, c'est les "gentils" et certains "méchants" (comme l'amirale chasseuse de pirates) avec un style qui les rende "beaux", mais aussi à coté de ca du grotesque, genre le pirate immense à sale gueule stylisée, tout ca...

Donc ca pourrait coller avec un multistyle je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amôn
Balle rebondissante
avatar

Nombre de messages : 556
Age : 36
Localisation : Prisonnier dans un corps de chair et de sang
Date d'inscription : 22/11/2006

MessageSujet: Re: Scales and Crossbones   Ven 5 Oct - 17:27

Je pourrais certainement pas te faire une BD complete je taf sur trop de truc et je pense pas avoir encore le niveau pour ca (un certain "Pat" en belgique attend d'ailleurs toujours mes deux planches manquantes je crois qu'il ne les aura jamais lol j'ai pas eu le courage de lui dire car il se vexe facilement mais son humour est bien trop "cliché"... En revanche je veux bien bosser sur une recherche de design pour les persos tout ca tout ca entre deux autres travaux juste pour faire avancer un peu ton idée.

Voici mon adresse : totoboun@hotmail.fr hésite pas a me contacter. Bien sur garde le sujet ici pour les infos qui peuvent interesser "the reste of the meute" mais évitons la surcharge de détails et de compliments reciproques entre nos deux boites craniennes sur le fofo ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khellendros
Loup sanguinaire
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 33
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: Re: Scales and Crossbones   Ven 5 Oct - 17:44

Haha !! Vive les projets à gogo !!

Tout ça pour dire que ça a l'air bien intéressant tout ça !!
Bon, moi je suis pas dessinateur donc je pourrais pas aider à ce niveau !!

Euh, je jette l'idée comme ça, mais un bon moyen de voir si tes persos peuvent interagir entre eux (je parle surtout des styles différents entre "bons" et "mauvais" serait de faire des petits strips...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wee
Toutou à sa mémère
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 36
Localisation : Caern de Montpellier
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Scales and Crossbones   Ven 5 Oct - 17:48

Ah ouais ca serait sympa des strips.

Sinon j'ai édité mon post :


"Je vise pas d'albums de 58 pages... Les épisodes d'une dizaine de pages c'est très bien."

parce que vu comment j'en parlais dans "format" on pouvait penser que les épisodes ben c'étaient des albums... pas du tout.

je n'ai absolument pas la prétention ou l'envie d'avoir à développer des intrigues balancées d'un bloc sur 50 pages. Je préfère visualiser par épisodes auto-suffisants, qui s'inscrivent dans des story-arcs plus ou moins grands...

De cette manière en plus, c'est psychologiquement moins oppressant pour le scenariste et le dessinateur. What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amok
Certified Biatch N°2
avatar

Nombre de messages : 529
Age : 33
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: Scales and Crossbones   Ven 5 Oct - 21:54

je comprends pas trop le sens su titre pour le moment

pour scales a la place de skulls ?

mici Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-rubrique-necro.blogspot.com
Wee
Toutou à sa mémère
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 36
Localisation : Caern de Montpellier
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Scales and Crossbones   Ven 5 Oct - 23:28

Scales = écailles.

Dans cet univers y'a des lézards géants (des dinosaures un peu chelous, genre des T-Rex à cretes aiguisées), d'où le jeu de mot pour rappeler effectivement l'expression classique Skull and Crossbones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vinc'
Loup Garou
avatar

Nombre de messages : 231
Age : 28
Localisation : Autun, france, enfer ...
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: Scales and Crossbones   Ven 5 Oct - 23:42

Dans les inspirations "Les aventuriers de la mer" de Robin Hobb colleraient ? (j'ai juste parcouru le premier tome mais il me semble que c'était un peu le genre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wee
Toutou à sa mémère
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 36
Localisation : Caern de Montpellier
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Scales and Crossbones   Sam 6 Oct - 0:21

j'en sais rien, je lis pas Hobb par pur esprit de contradiction stupide envers ma copine qui veut me forcer à m'en faire lire.

Et je lis pas de fantasy en général, à vrai dire. J'ai pas d'affinités avec les elfes et les dragons. Je suis plutot SF et fantastique.

Sinon, autre truc que j'édite dans mon post : pour ceux qui connaissent Monkey Island... bah je suis fan depuis le 1. S&C n'est pas du tout dans ce genre... délirant, mais mon amour des pirates "colorés "vient définitivement de ce jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vinc'
Loup Garou
avatar

Nombre de messages : 231
Age : 28
Localisation : Autun, france, enfer ...
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: Scales and Crossbones   Sam 6 Oct - 6:14

Pour Robin Hobb pas de soucis, je l'ai parcouru en diagonale, les séries à rallonge me bottent pas plus que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grey
Loup Garou
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 30
Localisation : Bourges
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Scales and Crossbones   Sam 6 Oct - 9:48

Pour Robin Hobb de tous ceux que j'ai lu j'ai pas croisé un seul elfe t'inquiète pas... Breyf! (moi j'aime bien mais chacun ses gouts)

Je suis pas dessinateur (enfin si mais pas bon ^^') donc je peux pas trop t'aider de ce côté là mais je voulais juste te dire que le projet à l'air vraiment sympa et que... Voilà! Bref! Bonne continuation et j'espère que tu auras un bel aboutissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amok
Certified Biatch N°2
avatar

Nombre de messages : 529
Age : 33
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: Scales and Crossbones   Sam 6 Oct - 9:53

ok merci pour l'éclaircissement dans ma tete scale voualit dire "échelle" (1/25° par exemple)

sinon bah ton projet a l'air d'etre ancré dans un univers solide mais bon j'ai jamais accroché au pirates moi donc je suis pas super bien placé pour parler de ton projet
pirat


sinon je partage ton dégout des elfes (mais les alfes c'est bieeeennn lol)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-rubrique-necro.blogspot.com
Darkminou
Chien sauvage
avatar

Nombre de messages : 46
Age : 31
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 13/09/2007

MessageSujet: Re: Scales and Crossbones   Sam 6 Oct - 12:18

ton projet a l'air bien sympa^^
Mais je ne pense pas avoir, ni le temps, ni le style, ni le niveau recherche^^
dommage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wee
Toutou à sa mémère
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 36
Localisation : Caern de Montpellier
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Scales and Crossbones   Jeu 11 Oct - 14:39

Bon alors, hm, sur suggestion d'Eldariel, je vais mettre les descriptions des personnages que j'ai écrites jusqu'ici. Pour donner une idée, quoi. /!\ Attention pavé /!\

Ryan Destine

Ryan Destine est le capitaine de la Tempérance. Fille de colons anglais sans histoires, c'est son oncle Thomas qui l'a lancée sur la voie de la piraterie. Lorsqu'elle était petite et qu'il rentrait visiter en cachette sa famille, il la faisait rêver avec ses histoires de chasse au trésor et duels au sabre... Le père de Ryan n'aimait pas l'influence qu'avait son frère sur sa petite fille mais n'avait pas le coeur d'empêcher la fillette de voir son seul oncle, qui la rendait si heureuse avec les petit cadeaux qu'il ramenait de ses aventures. Ryan quitta finalement son foyer peu après ses seize ans et s'engagea dans la marine royale. Son désir secret, cependant, était que le navire soit un jour attaqué par Thomas, afin de pouvoir enfin rejoindre son oncle le pirate et vivre avec lui ses aventures.

Ce n'est pas exactement ce qui arriva. Les bateaux sur lesquels elle navigua livrèrent essentiellement bataille aux espagnols et aux français, et Ryan apprit à combattre comme n'importe quel autre matelot, lorsque l'abordage devenait inévitable. De part sa nature ouverte, elle avait de bonnes relations avec ses camarades [note : on considère que dans cet univers, la présence d'une femme à bord n'est pas mal accueillie], et n'eut pas de problème à subir la hiérarchie militaire pendant les quelques quarante et un mois durant lesquels elle servit sous le pavillon britannique.

Le dernier bateau sur lequel elle navigua, le HMS Pendragon, était commandé par le Capitaine Susan Blackthorne, une femme déterminée entre autres à nettoyer les eaux de l'infestation pirate. Ryan prit par à l'attaque de quelques bateaux, mais ils ne croisèrent jamais la Tempérance. Vite lassée de combattre ceux qu'elle voulait rejoindre, elle profita d'un abordage pour se glisser à bord du vaisseau ennemi, un corsaire français, le Tragedia.

Son capitaine, Florimond de Saint-Supplice, parvint à faire sortir son navire des griffes des anglais et prit le large. Ryan sortit volontairement de sa cachette et demanda à parler au capitaine : elle souhaitait aller avec eux jusqu'au prochain havre pirate et y chercher des informations sur son oncle. Florimond écouta son histoire. Il avait déjà croisé le fer avec Thomas Destine, et comptait parmi ses ennemis. Il se comporta cependant en gentleman avec sa nièce et accepta la requête de la jeune fille, qui travailla comme n'importe quel mousse jusqu'à l'arrivée sur l'Isla del Ignorante (« Île de l'Ignorant », appelée ainsi car selon une vieille plaisanterie pirate, seul celui ignorant tout de la navigation peut se tromper assez pour y arriver... C'est ainsi qu'elle aurait été découverte par un pirate espagnol qui cherchait à rallier Santo Domingo)

Au bout de quelques jours, Ryan apprit que son oncle était porté disparu depuis des mois, et que son équipage privé de capitaine ne faisait plus parler de lui. Ses rêves s'écroulèrent autour d'elle, son ambition de rejoindre son oncle n'était soudain plus que poussière... elle commença à boire sa paye de matelot et devint une épave sale et hagarde, traînant dans les tavernes chaque nuit, dormant dans l'île au petit bonheur, ou avachie sur la jetée à regarder les vagues d'un air vide. Elle n'essaya jamais de chercher un équipage avec qui repartir sur les mers, tout était terminé avant même d'avoir commencé.

C'est ici qu'il est envisagé de commencer l'histoire, trois mois après son arrivée sur l'île. Elle ne croit plus en rien, et rien n'est susceptible de changer ça. Mais un bateau vient d'arriver à Puerto Perdido et quelqu'un va de porte en porte à la recherche d'une certaine Ryan Destine...

Mais il est en fait prévu qu'après le moment où l'homme (Monsieur Brown, l'ancien second de son oncle) la trouve et lui offre le commandement de la Tempérance, on fasse un bond de quelques mois dans la narration. Ryan a maintenant les yeux rouges, signe de malédiction vaudou (j'ai en tête un rudimentaire découpage de plans pour montrer le changement de couleur). La malédiction lui vient car elle a insulté une mama-vaudou à un moment, étant bourrée, et l'autre lui a jeté un sort mineur. Maintenant si elle se soule, elle glisse progressivement dans le monde des morts à chaque degré d'ébriété. [c'est l'idée de base, l'effet de la malédiction peut changer, mais je pense qu'on peut faire quelque chose avec son habilité à parler aux morts où carrément à interagir avec eux… et le désagréable inverse]

---

Susan Blackthorne

Capitaine du HMS Pendragon, Susan est une fille de bonne famille qui naquit à la demeure familiale des Ethelbridge en Angleterre. Ce n'était pas un garçon manqué bien qu'elle avait du caractère. Elle avait une passion pour les théosaures, ces "Lézards-Divins" du Nouveau Monde, dont les espagnols disaient que l'un des représentants co-dirigeait l'Alianza Hispanoazteca. Lorsque la propriété brûla dans une querelle avec une famille noble voisine, les Ethelbridge partirent aux caraïbes avec le reste de leur fortune. Profitant du changement d'air et exploitant la période d'adaptation de ses parents à leur nouvel environnement, Susan entra dans une école de sous-officiers de la Royal Navy.

Dans la marine elle retrouva Edward Blackthorne, plus âgé qu'elle et fils d'un gouverneur anglais, qu'elle connaissait enfant lors de ses brefs retours en Angleterre et qu'elle aimait beaucoup puisqu'il la faisait rêver de ces mers lointaines où elle vivait à présent. Ils redevinrent proches, puis s'aimèrent et se fiancèrent. Ils menèrent leurs carrières en parallèle, Susan faisant partie d'expéditions d'exploration tandis qu'Edward, capitaine, avait maille à partir avec l'Alianza et surtout les corsaires et les pirates. Il était cependant connu pour résoudre les problèmes avec ces derniers plus pacifiquement (certains diraient de manière discutable) que la normale.

Edward avait des problèmes qu'il gardait pour lui quand ils décidèrent enfin de se marier. Il semblait plus empressé que d'ordinaire. La cérémonie à l'Eglise enchanta Susan, et ils se connurent pour la premier fois durant la nuit de noce. Le lendemain à peine, Edward était assassiné. Autour de lui gisaient deux pirates qu'il avait pu tuer avant de succomber au reste de ses assaillants. Sur le corps, on retrouva quelque chose qui allait hanter Susan : la marque noire, symbole de mort dans le monde des pirates. La présence du morceau de papier noirci prouvait que d'une manière ou d'une autre, Edward avait des liens spéciaux avec la piraterie. C'était une disgrâce potentielle, mais les investigations ne donnèrent rien et l'affaire fut abandonnée. Susan quant à elle découvrit qu'elle était enceinte de la seule nuit passée avec son mari et donna naissance à un fils, Keith.

Restée dans la Navy, elle devint capitaine au bout de quelques années et obtint ainsi le commandement de son propre navire, le HMS Pendragon. Fini pour elle l'exploration et les missions de paix avec les indigènes : elle était devenu une femme dure dont l'activité principale devint le nettoyage des eaux de la menace des théosaures marins et des flibustiers qu'elle tenait pour responsables de son veuvage.


---

Keith Blackthorne

Fils de Susan et Edward, Keith était sensé étudier dans un cabinet de notaires : sa mère refusait de le voir prendre la mer. Bien entendu, elle était peu souvent présente sur leur île, ce qui offrit au jeune homme de nombreuses occasions de se compromettre dans les troquets du port avec des individus hauts en couleurs. Il s'engagea ainsi dans la marine "marchande" auprès d'équipages qui lui avaient été "recommandés". Il ne révéla à personne que son but était de découvrir qui avait fait tuer son père, et pourquoi ils avaient signé leur acte avec la Marque Noire. Il apprit l'existence de la Chambre, une organisation de type mafieuse travaillant dans l'ombre de la piraterie elle-même, mais le nom hérité de son père lui ferma de nombreuses portes et il cessa de fouiner avant de trop se faire remarquer.

Lors d'une mutinerie à bord du navire sur lequel il était, le Rosemary's Sadness, il prit le commandement et ramena le bâtiment au port anglais le plus proche. Contre l'amnistie de l'équipage, et faisant jouer le prestige de son nom de famille, il obtint une lettre de créance qui fit officiellement de lui un corsaire. A présent, sa mère s'est accommodée, bien obligée, du fait que son fils a désobéi et court les mers. Il ne lui a pas parlé de la Chambre et continue son enquête à petits pas, entre deux missions. Le Rosemary's Sadness, renommé Vigilant, sert par exemple d'escorte aux marchands, de soutien dans des opérations militaires...


---

Le Capitaine Steam

De son vrai nom Raymundo Xicohtencatl Guiterez, de père commerçant espagnol et de mère aztèque, raymundo a eut une sale enfance de métis. Son père aimait sa mère, mais a toujours eut une attitude méprisante envers son fils, bien souvent simplement pour faire "bien" devant ses compatriotes. Raymundo a tenu bon malgré tout. Quand un parti aztèque dissident, opposé à l'Alianza, attaqua le comptoir commercial où il vivait avec ses parents, ils se retrouvèrent dans la misère, et son père ruiné rejeta la faute sur tous les aztèques. Il aimait encore sa femme donc retint un peu sa fureur sur elle, mais l'enfant n'eut pas cette chance. Battu, il fuit sur un bateau et mena une vie médiocre de mousse martyrisé par l'équipage. Mais il encaissait. Le travail le muscla, les brimades l'endurcirent, le soleil le tanna. Il monta en grade, ne faisant jamais parler de lui en mal.

Un jour il mena une mutinerie sur le navire pirate où il servait comme second, et devint capitaine du navire. Raymundo commençait son ascension. Mais il ne serait resté qu'un pirate parmi les autres sans le coup d'éclat qui marqua son nom au fer rouge dans l'esprit de tous les marins des caraïbes, honnêtes comme pirates. Raymundo avait bien observé le capitaine, repéré ses contacts, leurs personnalités, tout ce qu'il fallait savoir pour en faire ses contacts. Ils faisaient partie de la face la plus noire de la piraterie, et bien peu lui tinrent rigueur de sa traîtrise envers le capitaine précédent. Il obtint donc une information qui semblait anodine à tout le monde mais dans laquelle il repéra la chance de sa vie.

Dans quelques jours allait être sabordé un prototype "non-viable" de la Royal Navy. Une sorte de bateau à propulsion nouvelle. Aucun des pirates ne s'intéressait même de savoir quelle était cette propulsion ratée. Raymundo, lui, décida de voler le prototype. Il savait qu'il devait le faire. Il monta rapidement l'opération, sachant que les meilleurs plans étaient les plus simples. Il passa un marché avec la population vaudou de l'île, et le jour dit attaqua le port.

Les anglais n'étaient pas préparés à cela. Les pirates de Raymundo firent un carnage sur les docks, tandis que les vaudous semaient la panique en ville, mobilisant la garde. Cela permit à Raymundo de grimper à bord avec ses hommes, kidnappant l'ingénieur, Anton Witcurly, qui avait conçu le bateau et qui était là pour assister au sabordage de son bébé. Se montrant très persuasif, le métis arracha à l'homme comment fonctionnait l'engin… C'était un moteur à vapeur, le second à jamais avoir installé sur un navire. L'ingénieur avait malhonnêtement récupéré et exploité les travaux du Français Denis Papin, membre de l'Atelier Eclairé, dont l'engin à vapeur monté sur navire, en 1688, avait été détruit par des armateurs et leurs associés qui avaient peur qu'une telle révolution précipite la chute du marché des navires à voile.

La raison pour laquelle le projet était abandonné par la marine britannique était du à l'impossible demande qui était imposée à l'équipage pour que tout fonctionne. Rudimentaire, le moteur était excessivement gourmand en combustible, et dans la salle des machine régnait une atmosphère inhumaine. Durant les phases de test, quatre hommes étaient décédés par accident, par suffocation ou par fatigue, et une dizaine d'autres tousseraient toute leur vie. Vu les résultats déplorables pour un tel prix, les anglais avaient abandonné toute idée d'exploiter la vapeur. Cela ne fit pas reculer Raymundo. Ils quittèrent le port en brûlant toutes les parties combustibles non-essentielles du navire. Le vent était de plus avec eux, et le bateau pourvu de voiles prit le large.

L'horreur ne s'arrêtait pas là. Raymundo interrogea longtemps Witcurly puis le tua quand il décida qu'il savait tout sur l'engin. Ils fit mouiller ensuite près d'une île vaudou et il s'entretint longuement avec le sorcier. Une solution fut mise au point. Raymundo et ses nouveaux alliés immolèrent la totalité de son équipage dans un rite qui ensorcela la machinerie. A présent, le foyer fonctionnerait en brûlant des idoles vaudoues spécialement préparées, dans une quantité bien moindre que le bois originellement requis. Raymundo devint le Capitaine Steam en dérision envers les origines du navire. Steam prit comme équipage exclusivement des noirs, des mulâtres et des métis comme lui, à part pour son second, une certaine Marie Charbonneau au nom prédestiné, une française blanche aux origines inconnues et à l'âme aussi noire que la sienne.

Le Devil's Due écume les mers avec son équipage venu de l'enfer. Les colonnes de fumées noirâtres et veinées de vert vomies par ses cheminées tordues glacent le sang de ses proies, et la terreur qui frappe les équipages et perturbe leur organisation compense sa vitesse moindre. De plus Steam a apprit à utiliser les avantages d'avoir des voiles et un moteur : il peut utiliser des tactiques plaçant les bâtiments attaqués à contrevent, ce qui donne au moteur à vapeur du Devil's Due un avantage tragique. Les rares survivants ont juré avoir vu des formes détaillées onduler dans la fumée, des visages hurlants se dissipant dans des tourbillons fantomatiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Scales and Crossbones   

Revenir en haut Aller en bas
 
Scales and Crossbones
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes Ex chassis scales!
» Salle des scales for me by Icereef, fini page 2 !
» Scales
» scales rc crawlee 1:12
» Scales (Saint-Ouen-l'Aumône, 95)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nos proies, nos victimes ... :: Vos créations nous interessent-
Sauter vers: